LES PLAQUES COMMEMORATIVES 1939-1945



Le MONUMENT aux MORTS de la commune de Santes


"
"
"
"

Les noms de 7 soldats et 8 civils sont gravés sur une plaque posée au sol devant le Monument aux Morts. En bas de la liste des soldats figure BIOTON Daniel victime de la guerre d'Algérie.

L'inscription est la suivante:

LA COMMUNE DE SANTES RECONNAISSANTE A SES MORTS DE LA GUERRE 1939

SOLDATS
  BERNARD Victor
  WIBAUX Maxime
  DECARNIN Paul
  DEPRAT Etienne
  BOURREZ Gaston
  MULLIER Paul
  MARCQ Alban
  BIOTON Daniel  AFN

DEPORTEE POLITIQUE
  Melle LEPLAT Marguerite
  BARON Henri           STO

FFI
  SLOSSE Gaston

VICTIMES CIVILES
  GHESQUIERES Georges
  Mme PAU-MAHERAULT
  Mme DORE-DURIEZ
  Melle DURIEZ Jeanne
  Mme MULLIER-DUVILLIEZ




Le MONUMENT PAROISSIAL de l’église St-Pierre


"
"
"
"

La plaque de marbre blanc, posée au sol devant le monument paroissial de la 1ère guerre mondiale, comporte 11 noms : 5 noms de soldats et 6 noms de civils ; tous sont inscrits sur le Monument aux Morts.
La plaque fut installée et bénite le 19 décembre 1965 quand fut remanié le monument commémoratif de la Grande Guerre.
L'inscription  est la suivante :

1939 -1945

Maxime WIBAUX
Paul DECARNIN
Etienne DE PRAT
Gaston BOUREZ
Alban MARCQ
Melle Marguerite LEPLAT
Henri BARON
Georges GHESQUIERES
Me PAU-MAHERAULT
Me DORE-DURIEZ
Me J. Marie DURIEZ

PERSONNE N'A DE PLUS GRAND AMOUR
QUE DE DONNER SA VIE POUR CEUX QU'IL AIME.




Le MONUMENT PAROISSIAL de l’église du Sacré Cœur


"
"
"
"

La plaque de marbre, accrochée au mur entre les deux plaques du monument paroissial de la 1ère guerre mondiale, comporte 6 noms : 2 noms de soldats et 3 noms de civils dont celui de BALLIEU Georges-Arthur qui ne figure pas sur le Monument Aux Morts. Le nom de BIOTON Daniel victime de la guerre d'Algérie figure également sur la plaque qui fut posée en 1965 quand le monument fut remanié et béni le 21 février 1965 par le curé Laurent PREVOST.
L'inscription est la suivante :

1939-1945

BERNARD Victor
MULLIER Paul
BIOTON Daniel
SLOSSE Gaston FFI
BALLIEU Georges-Arthur

Victime civile
Dame MULLIEZ-DUVILLIEZ




La plaque souvenir du 2nd lieutenant Robert MATYASZ dans le Bois de la Gîte


"
"
le 19 mai 2019, Annette et Bill MATYASZ arrivaient du Wisconsin pour se rendre à l’endroit où leur oncle s’était écrasé à bord de son avion.
Robert MATYASZ, 2nd lieutenant du 55th Fighter Squadron du 22th Fighter Group s’est en effet écrasé à Santes au cœur de la Gîte le 16 mars 1944 à bord de son Lockheed P-38 Lightning au retour d’une mission sur Augsbourg. Il avait 22 ans.
L’accueil de la famille MATYASZ et les cérémonies furent organisées par l’association Antiqu’Air de Jocelyn LECLERCQ et par les Amis du Patrimoine Santois avec la municipalité de Santes, l’Harmonie de Santes et une délégation des anciens combattants.
Une plaque commémorative réalisée et offerte par l’association Antiqu’Air de Jocelyn LECLERCQ a été dévoilée par Annette et Bill MATYASZ. Un moment d’autant plus émouvant qu’ils n’étaient pas au courant de cette cérémonie. Ils se rendirent ensuite dans le bois voisin où l’endroit du crash est toujours visible.
Ils furent ensuite accueillis à l’hôtel de ville où après les discours et différents présents, ils reçurent la médaille de ville des mains du maire Philippe BARRET. L’Harmonie joua l’hymne américain et l’hymne français.

Robert MATYASZ à bord de son Lockheed P-38 Lightning
"
"

La cérémonie dans le Bois de la Gîte
"
"
"
"


Plaque commémorative de François de GUILLEBON dans le cimetière de Santes


"
"

La plaque est posée à côté de la tombe de ses beaux-parents et porte la mention suivante : « Adveniat Regnum Tuum. A la mémoire de François Jules Marie Antoine de GUILLEBON Mort pour la France au camp de Sachsenhausen Allemagne le 10 avril 1945 à l’âge de 43 ans »

"
"
De GUILLEBON François
Résistant
43 ans
Mort pour la France le 10 avril 1945 au camp de Sachsenhausen en Allemagne. En juillet 1940, il assura l’antenne de liaison entre la région lilloise et le Service des Renseignements de l’Armée. En 1943, il devint l’adjoint du commandant CHRISTIAENS pour la mise en place d’un Bureau de Sécurité Militaire Clandestin dans le Nord. Il sabota les livraisons et commandes des Allemands dans son usine réquisitionnée. Il fut arrêté le 12 décembre 1943, peu de temps après l’arrestation du commandant CHRISTIAENS. Emprisonné à Loos, il fuit ensuite incarcéré à Compiègne, d’où il fut déporté le 27 avril 1944 dans le convoi dit des tatoués vers le camp d’Auschwitz (Matricule 185398), puis Buchenwald puis Sachsenhausen-Orianenburg. Attaché au travail de nuit dans les usines de Klinker, il trouva la mort lors d’un bombardement allié qui toucha les baraquements servant de logement, alors qu’il essayait de dégager un camarade.

Né le 7 mai 1901 à Amiens de Pierre de GUILLEBON et de Marie de COUSSEMAKER.
Polytechnicien et capitaine de réserve, il était patron de la Manufacture Lilloise de Chaînes à La Madeleine.
Marié le 18 septembre 1924 à Santes à Louise Céline Gabrielle BERNARD (14 juin 1901 Santes - 6 juillet 1980 Cambrai) fille de Charles BERNARD, ancien patron de la sucrerie et maire de Santes de 1892 à 1919, et d’Emilie THIRIEZ. La famille possédait à Santes le château de l'Allumette qui servait de maison de campagne.



Plaque commémorative des membres de la famille BERNARD sur le Mur extérieur de l’église St-Pierre à Santes
"
"

Cimetière de Salperwick où sa famille possède le château
"
"
"
"



Monument aux Morts de Salperwick
"
"
 


Plaques de rue à  Salperwick et à La Madeleine
"
"


Monument aux Morts de La Madeleine
"
"


Plaque commémorative des morts en déportation devant le Monument aux Morts de La Madeleine
"
"


Monument commémoratif des Anciens des Services Spéciaux à Ramatuelle
"
"


Monument commémoratif de l’Ecole Polytechnique à Paris
"
"


Monument commémoratif des Polytechniciens morts pour la Patrie à Palaisau
"
"
https://www.polytechnique.edu/bibliotheque/fr/linauguration-du-monument-aux-morts



Plaque commémorative dévoilée le 10 avril 2012 par sa fille Geneviève AMAUDRIC du CHAFFAUT-de GUILLEBON au Mémorial de Sachsenhausen près de Berlin
"
"
(Revue : Maison de Guillebon. Bulletin de l’association familiale. N°19. 2013. Page 6)



Plaque commémorative dans le square Saint-Denis à Amiens dévoilée le 2 septembre 2018 en souvenir de François de GUILLEBON et de son frère Jacques
"
"
https://www.facebook.com/jeanmarcdepassculpteur
"
"
http://www.france-libre.net/site/wp-content/uploads/2019/04/rapport_activites_ffl_2018.pdf